Financer la reprise d’une PME : les pistes

Reprendre une entreprise a toujours été un objectif pour vous ? Vous avez pris la décision et vous vous lancer dans ce grand projet, peut-être celui de votre vie. Il convient de bien en organiser le financement. Voici quelques éléments importants à prendre en considération, quelques pistes et quelques réflexions.

1° Votre apport

De manière générale un apport propre de l’ordre de 20 à 30% du prix de l’entreprise visée est nécessaire à l’obtention de crédits bancaires. Sans cet apport, il est quasi impossible de convaincre une banque de vous accompagner dans votre projet.

Il est indispensable que vous pensiez aussi aux conséquences d’un échec. Pouvez-vous vous permettre de perdre cet argent ? Mettez vous votre famille en difficulté si cela ne se passe pas comme prévu ? Ce sont des questions aux quelles il est important de répondre, afin  de ne pas se retrouver avec une pression familiale supplémentaire.

2° Les autres sources de financement

2.1° la banque

Celle-ci procédera à l’analyse complète de l’entreprise visée, son passé, ses résultats, mais aussi le business plan que vous allez présenter. C’est-à-dire ce que vous allez faire de cette acquisition. Elle se penchera aussi sur votre CV, vos compétences et votre expérience professionnelle.

Elle pourra vous prêter jusqu’à 80% du prix pour les meilleurs dossiers.

2.2° le vendeur

Celui-ci est souvent une source de financement potentiel. C’est ce que l’on appelle dans notre métier le prêt vendeur. Il pourra retarder le paiement d’une partie du prix, moyennant un taux d’intérêt supérieur au marché bancaire, mais généralement sans garantie. On peut obtenir de 10 à 20% du prix sous cette forme, pour une durée de 2 à 5 ans selon les cas.

2.3° L’earn out

L’earn out est une partie différée du paiement du prix, conditionnée à la réalisation d’objectifs chiffrés et concrets. Illustrons cela par un exemple concret :

« Si le chiffre d’affaires des 2 prochaines années atteint bien 3 millions d’euros, alors je suis prêt à payer un montant complémentaire sur le prix de 500.000 euros. »

L’earn out présente 2 avantages principaux :

  • Reporte le paiement de ce complément de prix à la réalisation des conditions prévues, c’est donc une source de financement potentiel
  • Garanti que les hypothèses d’acquisition sont remplies puisque l’on paie le complément de prix uniquement en cas de réalisation des conditions de l’earn out.

2.4° Accompagnement d’un fonds privé, ou de business angels

L’acquisition d’une entreprise, pour autant qu’elle ait déjà une certaine taille, peut aussi s’accompagner d’un partenaire financier tel qu’un fonds privé ou un business angel.

Cette solution présente 4 avantages principaux :

  • Partage du risque du projet sur le plan financier
  • Vous pouvez bénéficier des relations bancaires de votre partenaire pour organiser le financement de tout votre projet
  • Le partenaire dispose le plus souvent d’un réseau d’affaires importants et peut certainement aider au développement de la société acquise
  • Leur présence entraîne la mise en place d’organe de gestions (corporate governance) et vous oblige aussi à régulièrement vous poser, et réfléchir à vos choix stratégiques
  • En un mot : vous n’êtes plus seul à bord
Cette solution a été favorisée par le TAX SHELTER pme donnant droit à une réduction d’impôts pour le business angel.

Toutes pistes sont connues et maîtrisée par nos services et nous ne manquons pas de les parcourir en détail pour les adapter aux conditions d’acquisitions de nos clients. ODB : à vos côtés pour une acquisition structurée, intelligente et équilibrée.  

On en parle ?

Olivier Bottequin

Partner

Article suivantRead more articles